Do you want to view the website in English? X

LE NUOVO TRIONFO

Le «NUOVO TRIONFO» était amarré lundi soir aux quais de la «Pointe de la Douane», à quelques mètres du parvis de l’Église de la SALUTE où se tient ,ce mercredi 21 novembre 2012, la FESTA de la SALUTE, rendez-vous traditionnel et journée de pèlerinage de tous les vénitiens en mémoire de l’épidémie de peste de 1631 qui décima un tiers de la population vénitienne…. Ce jour est férié à Venise, mais ne l’est pas dans le reste de l’Italie….

Pour plus d’informations sur cette fête voir notre billet du 22 novembre 2011 «Fête de la Salute» :
http://vivre.venisejetaime.com/fr/festa-della-madona-delle-salute/

Le «NUOVO TRIONFO» est un «TRABACOLO» de 18 mètres, une embarcation typique de l’adriatique, en particulier du golfe de Venise….

Un «TRABACOLO», pour parler en langage maritime, c’est un voilier à deux mâts, deux voiles à bourcet et vergue de haut en bas…. C’est-à-dire un grand mât et un mât de misaine, grées de voiles au tiers auxquelles s’ajoutent deux focs….

Voici une représentation d’un «TRABACOLO» toutes voiles dehors…..

Ce bateau servait tout autant à la pêche qu’au transport de matériaux….

À ce jour, le «NUOVO TRIONFO» est le dernier «TRABACOLO»,  naviguant  dans le «Haut Adriatique»….

Il est géré par la «Compagnia della Marineria Tradizionale», association à but non lucratif….

Armé en mai 1926, il servait initialement au transport de matériaux (sable, pierres, bois, etc.)…. Tombé en désuétude il fut restauré en 1970 par l’ingénieur Hugo Hermann, passionné de la mer, et utilisé comme école de voile…. Récupéré par l’association en 2008, cette dernière a complètement restauré le bâtiment, terminé il y a peu, en mars 2012,  permettant dorénavant au «NUOVO TRIONFO» d’affronter le large et les activités prévues en toutes sécurités…..

Je l’avais déjà capturé dans mon objectif le jour de la «FESTA DE LA SENSA», au mois de mai dernier, jour des épousailles de la Cité Sérénissime avec la mer….

Sur la lagune, avec les nombreuses embarcations à rames ce jour là, il naviguait au moteur….

Plus près…..

Il s’était même amarré quasiment à nos pieds, devant l’entrée de la passe de port de San Nicolo, au Lido….

Aujourd’hui, 21 novembre, une fête est prévue à son bord  avec le plat traditionnel du jour, «la Castradina», et des «vins de la Lagune» pour réchauffer les pèlerins….
Et pour terminer distribution de bonbons à 16 heures pour les petits….

Déjà plein de monde à son bord….

Pour cette opération que je qualifierais de « passerelle ouverte »,
nous n’allons pas rater cette occasion de monter à bord et de découvrir ce bâtiment de l’intérieur…

Nous voilà à l’avant sur le pont….

La barre, patinée par les mains des timoniers après plusieurs décennies de navigation…

Les cordages lovés au pied du mat de misaine….

Le mat de misaine lui-même….

Nous descendons dans la calle où l’on peut voir de l’intérieur les bois de charpente peints en blanc… Vu le monde à bord, c’est un peu le bazard, les cousins poussés pêle-mêle dans un coin ont du prendre l’eau….

C’est également le bazar dans la cuisine car ça continue de boire et manger sur le pont….

Et une petite demoiselle regarde avec effarement le ménage et la vaisselle à faire….
Mais mon œil averti ne manque pas d’apercevoir les réserves de pinard….

Un autre coup d’œil en haut, hé oui, c’est bien un bateau vénitien, les ingrédients du spritz sont bien embarqués, Aperol et Campari….

La vision du pont par en-dessous avec les poutres peintes en blanc….

Pas de chichis, de plastique, de formica ou de bois précieux pour enjoliver les intérieurs comme sur les bateaux de plaisance modernes…. C’est du massif rustique à toute épreuve….

Nous remontons sur le pont pour découvrir à la proue la vue de l’île de San Giorgio Maggiore, avec son église et son campanile….

Au tour de Flo, ma fille, de remonter sur le pont par l’écoutille avant….

Immédiatement suivie par ma bien-aimée, Evelyne….

Heureusement qu’elles sont sveltes toutes les deux car le passage est difficile pour les « gros culs »…..

Mais que regarde Hugo avec tant d’attention ?….

C’est l’écoutille donnant sur la cuisine….
À la vue des gobelets, nul doute que c’est un équipage de « boit-sans-soif »…. Je crois bien que je vais me renseigner pour faire une croisière à bord….

Visite terminée, retour sur le quai….

Pour les curieux passionnés de marine traditionnelle à voile, retenez que l’amarrage habituel du «NUEVO TRIONFO » est à la PUNTA DELLA DOGANA, près des collections d’art contemporain de François PINAULT….

Bon vent à ce «TRABACOLO» de 18 mètres et à son équipage….

Claudio Boaretto

Autres articles dans: CURIOSITES Vivre a Venise