Do you want to view the website in English? X

BURANO, LA CASA BEPI Suà

Cette semaine, comme nous avions de la famille française à la maison, nous sommes allés faire une promenade à Burano, l’île de la dentelle et des maisons colorées….

On ne présente plus Burano, aussi connue que Venise dans le monde entier…. J’ai d’ailleurs publié sur mon blog un article sur Burano en juillet 2012 :

http://boaretto.unblog.fr/2012/07/25/burano-une-explosion-de-couleurs/

Je l’avais intitulé : « une explosion de couleurs », nul ne pourrait me contredire….

Et l’on y trouve des maisons parfois plus colorées que d’autres….

Mais la palme d’or en revient sans aucun doute à la Casa de Bepi Suà…..

Bepi Suà, c’est le surnom de Giuseppe Toselli, un Buranello fameusement connu, né dans cette maison en 1920, disparu en 2002….

N’ayant pas un sens de l’orientation très poussé, j’entrais dans une boutique de Burano pour demander mon chemin afin de retrouver la casa de Bepi Suà…. J’ai déclenché alors chez les propriétaires de la boutique, la mère et la fille, une cascade de souvenirs et c’est avec beaucoup de plaisir que je les ai entendues parler de Bepi Suà, en dialecte vénitien, pendant une bonne demi-heure….

La petite histoire : Bepi Suà vendait des bonbons, et sur le petit campo, face à sa maison, projetait des films en noir et blanc pour les habitants et les enfants de Burano…. Il faisait des projections en plein soleil, et de ce fait, derrière sa camera ou son projecteur, il était toujours inondé de sueur…. D’où, comme me l’ont gentiment expliqué ces deux charmantes Buranelle, Bepi suà, en français Bepi (diminutif de Giuseppe, Joseph) suà, en dialecte, soit sue en français, du verbe suer, transpirer….

Ce qui le rendit fameux c’est qu’après la guerre il commença à peindre sa maison de motifs géométriques et psychédéliques….

Sa maison fut alors citée dans les guides touristiques et reproduites dans de nombreuses cartes postales….

Tous les vénitiens connaissent la casa de Bepi Suà… La porte d’entrée de la maison….

Après son décès, sa sœur Albertina, née également dans cette maison, vendit la maison à des Buranelli sous condition d’entretenir et de conserver en l’état les peintures de Bepi Suà….

La façade du rez-de-chaussée, ça vaut le coup d’œil !….

Les étages….


Quelques détails….

Si vous passez à Burano, la maison se trouve au 339 via al Gottolo, petite calle perpendiculaire à la via Galuppi, l’artère principale….

En revanche, le site internet inscrit sur la façade n’est plus opérationnel…..

Et puisqu’il qu’il s’agit de peintures dites psychédéliques, je terminerai ce reportage aussi par une foto psychédélique….

Claudio Boaretto

 

 

Autres articles dans: CURIOSITES Vivre a Venise