Do you want to view the website in English? X

VENISE, LE PARADIS DES « FOTOGRAFS »

Relisant ça et là quelques billets illustrés publiés sur mon blog et sur le site de Flo & Hugo, j’ai l’opportunité bien souvent de dévoiler à mes visiteurs les multiples aspects insolites de Venise et sa lagune, aspects ignorés du touriste lambda…

Mais n’oublions pas la Venise plus connue, traditionnelle, à la portée de chacun, que l’on découvre au sortir du « pontil » (embarcadère) du « Vaporetto »…

Cette Venise-là est, sans nul doute, l’eldorado, le paradis des « Fotografs »…

01

Il faut savoir alors s’écarter des lieux trop fréquentés, comme la « Piazza San Marco » ou le « Ponte de Rialto », s’éloigner de ces itinéraires que j’appelle les autoroutes à touristes…

Les esprits chagrins hurlent à la mort devant ces afflux hors normes envahissant la Sérénissime Cité ne comptant, intra-muros, que 56 000 habitants, parfois étouffés, voire exaspérés, les jours de fêtes et d’événements exceptionnels, par les 25 millions de touristes qui la visitent annuellement…

N’oublions pas que ces nombreux touristes font prospérer avec vigueur la mono-industrie vénitienne du tourisme qui permet de vivre aux derniers vénitiens et lagunaires qui souhaitent résider indéfiniment sur leurs îles…

Il faut savoir faire la part du feu…

02

Même pendant ces journées de folles affluences, il suffit de s’éloigner de quelques petites dizaines de mètres de ces autoroutes à touristes pour retrouver le calme et la sérénité de la Venise éternelle…

Alors pour vous, le fotograf, amateur ou professionnel, appareil en bandoulière, ce sont comme des cartes postales qui s’offrent à votre objectif, à chaque coin de rue, chaque bord de canal…

03

Vous ne pourrez pas rater le gondolier poussant son cri traditionnel : « OEH ! », au croisement d’un « Rio » (canal) pour prévenir de son arrivée et éviter une éventuelle collision…

04

Vous vous perdrez dans les « calle » (ruelles) si étroites, vous protégeant de leur ombre fraiche les jours de grand soleil…

05

 

06

 

07

Ces « calle » débouchant sur des « Corte » (cour) et des « Campielli » (petites places) apparemment désertes mais toujours habitées…

On croirait comme se promener dans les siècles passés…

08

Vous découvrirez ces barques sagement amarrées dans les « Rii » (canaux) tranquilles que le « Moto-ondoso » (mouvement des vagues dû à la navigation intensive) ne vient pas perturber…

09

 

10

Vous aurez la chance d’accrocher le reflet d’un pont se miroitant dans l’eau d’un canal…

11

De rencontrer une grand-mère vénitienne, courbée par le poids des années, promener sur la rive son adorable cabot…

12

Vous constaterez que les chats vénitiens ont moins peur qu’ailleurs de l’eau et des bateaux…

13

À la sortie d’un pont, vous surprendrez le fer majestueux de la proue d’une gondole…

14

Venise, le paradis des « Fotografs » !…

Claudio Boaretto

Autres articles dans: CURIOSITES Vivre a Venise