Do you want to view the website in English? X

UN CUBO IN CANAL GRANDE A VENEZIA

En français :

« UN CUBE SUR LE GRAND CANAL À VENISE »…

C’est le nouveau scandale, la nouvelle polémique qui courent les « calle » vénitiennes, qui emplissent les colonnes des journaux locaux, qui alimentent les discussions dans les « bacari » de la Sérénissime…

Le « CUBO » définitivement baptisé ainsi…

Jugez par vous-même, la « foto » circule partout :

01-DSC_8220

Ce mercredi 5 aout, après 5 ans d’attente, les vénitiens ont découvert avec surprise, pour ne pas dire avec effroi, ce « Cubo » auparavant recouvert de toile blanche pendant toute la durée des travaux…

C’est l’hôtel « Santa Chiara »…

02- DSC_8249

Elio Dazzo, le patron, vient d’ajouter cette aile complètement dissemblable à la partie historique de son hôtel…

Je suis allé voir de plus près pour me faire une idée par moi-même…

Nous l’apercevons déjà de loin quand on arrive par bateau sur le « Canal Grande »…

03-DSC_8196

On se rapproche…

04-DSC_8195

Oui, c’est bien lui, on en croit à peine ses yeux, jouxtant l’aile ancienne datant du XVIème siècle !…

05-DSC_8194

Le voilà au plus près… Quel contraste entre les deux bâtiments…

06-DSC_8211

J’ai posé la question à mon gendre Hugo H., architecte D.P.L.G., au cas où quelques subtilités architecturales m’auraient échappé…

« Mais c’est complétement basique, on ne peut pas faire plus simple avec ses fenêtres rectangulaires » me dit-il…

Il en est resté bouche bée, et d’ajouter :  « il n’y a pas d’architecture et ils ont mis 5 ans pour faire ça ?!… Alors que la « Punta della Dogana » il a fallu seulement 16 mois pour la restaurer avec un résultat qui n’est pas comparable »…

L’édifice a été conçu par les architectes Antonio Gatto, Dario Lugato et Maurizio Varratta La nouvelle aile recevra 19 chambres et un parking enterré de 16 places-autos destiné aux clients…

Pourtant je croyais qu’il était interdit de faire des sous-sols à Venise, encore des passe-droits ?…

 J’ai mis pied à terre pour aller voir de plus près ce grand « Cubo » en pierre d’Istrie…

Ben oui, c’est vraiment basique…

07-DSC_8226

08-DSC_8243

En y regardant de plus près, il n’est pas même construit en pierre d’Istrie, c’est un « Cubo » de béton recouvert d’un simple parement de pierre d’Istrie !…

09

Des parements qui doivent faire 1 à 2 centimètres d’épaisseur, bref, de la construction à l’économie… Pour un édifice sur le grand canal, ça méritait mieux…

10-DSC_8234

Le patron de l’hotel a déclaré à la presse :

« Spero che piaccia ai Veneziani altrimenti me ne farò una ragione. Lo inaugureremo comunque entro settembre »
(
j’espère qu’il plaira aux vénitiens sinon je me ferai une raison. Nous l’inaugurerons de toute façon en septembre)…

Une façon de dire qu’il n’en a rien à « f..tre », car la presse locale révèle que 18% des vénitiens approuvent le projet tandis que 92% sont résolument contre, voire scandalisés…

Même sur le petit pont à droite de l’hôtel, le « Cubo » est toujours visible car sa façade n’est pas complétement horizontale par rapport à l’ancienne façade…

11-DSC_8247

Ce qui est incroyable c’est qu’un vénitien n’a pas le droit de changer la couleur de ses volets ou de sa façade et la moindre modification est soumise à un nombre impressionnant de règles, d’autorisations et de contrôles, et on laisse faire ça !…

Je sais que les municipalités précédentes ont attaqué à plusieurs reprises le projet mais ont été déboutées par le TAR. Le tribunal administratif régional…
Le permis de construire n’a pas été délivré par la ville mais par la « Soprintendenza per i Beni Culturali » (
la surintendance pour les biens culturels) ce qui correspond en France à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles)…

En effet, le contexte architectural et environnemental des lieux donne de fait un pouvoir juridique monopoliste à la surintendante, Renata Codello, qui a autorisé ce « grossolano scatolone » (cette grossière boîte)…

Le Ministère des Biens Culturels vient de demander – tardivement – le dossier du projet, mais maintenant que le « Cubo » est là, personne ne le démolira….

Vu de l’arrière, depuis la Piazzale Roma, le contraste est encore plus saisissant vu que le « Cubo » fait un étage de plus par rapport à la façade avant, ce qui écrase l’aile historique…

12-DSC_8253

Seul le nouveau maire de Venise, Luigi Brugnaro (celui qui vient de malheureusement s’illustrer en censurant des livres des écoles et en interdisant une exposition « foto » sur les « Grandi Navi »), trouve le « Cubo » à son goût :

« Sono sempre curioso delle cose nuove e, personalmente preferisco che, vicino alla storia, ci sia qualcosa di nuovo invece che delle scopiazzature. Invito tutti ad aver pazienza. L’opera va capita e, per il gusto, bisogna dargli tempo ».

(Je suis toujours curieux des choses nouvelles et, personnellement je préfère que, près de l’histoire, il y ait quelque chose de nouveau au lieu de pâles copies. J’invite tous à avoir à de la patience. L’œuvre doit être comprise et, pour le goût, faut lui donner du temps)….

Pour l’instant 92% des vénitiens, dont moi-même, ne l’ont pas comprise…

Maintenant, si je me rends de l’autre côté de la Piazzale Roma et quand je regarde l’hôtel « Santa Chiara » depuis sa gauche par rapport à la façade avant, on ne voit plus que le « Cubo »…

13-DSC_8277

Mais, à part quelques décrochements, qui aurait-il à comprendre dans ce « Cubo » ?…

13-DSC_8277

Je préfère la vue arrière droite qui masque un peu le « Cubo », quoique, il est toujours bien là…

15-DSC_8271

Les internautes vénitiens, qui ne perdent jamais le sens de l’humour, ont vite faite de parodier l’image du « Cubo » sur le net…

Voici la « foto » emblématique du « Cubo »…

16-DSC_8218

Et son détournement…

La démonstration de la complexité architecturale du dessin du « Cubo »…

31

Variante

32

Un peu d’originalité…

33

Pourquoi ne pas styliser les fenêtres…

35

N’ayons pas peur de monter dans les étages…

34

Sexe show…

36

Pourquoi pas le Che ?…

37

Un clin d’œil au Grandi Navi…

38

Une des meilleures, ladies and gentlemen…

39

On ne pouvait pas éviter rubik’s cubo…

40

Et c’est parti pour le toboggan sur le Canal Grande…

41

Le délire continue avec King Kong…

42

Et enfin, number one, ma grande préférée…

43

Pour terminer avec l’humour forcené, cette dernière injure que lancent les vénitiens à l’adresse de ce bâtiment :

« VAFANCUBO ! »…
(
Détournement de l’affreuse injure italienne : « vafanculo » qui veut dire « va te faire enc.…)

Mieux vaut en rire qu’en pleurer…

Claudio Boaretto

Autres articles dans: EVENEMENTS Vivre a Venise