Do you want to view the website in English? X

Masques de Carnaval

Voici mon masque. Un masque traditionnel représentant Pantalone, un personnage de la Commedia dell’arte (théâtre populaire).

Il est fabriqué en cuir, d’une seule pièce (emboutie pour lui donner la forme adéquate, un peu comme les plateaux en cuivre marocains) et on a juste un pli sous le nez. Un vrai travail d’orfèvre ! Je ne sais pas combien de temps il faut pour produire un tel chef d’œuvre d’artisanat mais c’est magnifique. Ce genre de masque commence à être difficile à trouver de nos jours. Je l’ai payé un peu plus de 150 euros, ce qui est tout à fait normal. J’ai choisi le cuir car c’est ce qu’il y a de plus confortable, léger et résistant.

On peut également opter pour les masques en papier (carta pesta) qui sont eux aussi confortables à porter et naturellement moins chers. En voici un exemple :

Ceci est un grand classique, la “bauta” (prononcer “baouta”). C’était le masque porté par les hommes durant le carnaval (les femmes portaient un loup). Sous le “rostre”, la bouche reste accessible pour manger ou boire en conservant son anonymat !

Cet exemplaire a été acheté tout blanc puis décoré par Flo, avec l’aide de son grand père Alberto (surtout pour la feuille d’or), il y a bien des années… Il faut dire qu’Alberto, aujourd’hui retraité, était peintre décorateur (une famille d’artistes).

Les masques en papier mâché sont le cœur de la tradition vénitienne, et de nombreux artisans les décorent encore dans leurs ateliers. Ceux qui fabriquent encore leurs propres masques en papier créent naturellement leurs propres exclusivités !

Si vous voulez essayer vous aussi (ou bien juste vous rendre compte du travail que cela représente), voyez l’article de mon ami Maurizio qui est un véritable créateur.

Téléchargement du fichier pdf (en italien, naturellement) ici : http://www.oltreconfinevenezia.com/Ita/FareMask.htm

 

HH

Autres articles dans: LES SOUVENIRS Vivre a Venise