Do you want to view the website in English? X

PROMENADE à SAN NICOLO’, EXTREMITE NORD-NORD-EST DU LIDO DE VENISE

Pour vous situer, voici la carte, la flèche rouge désigne l’endroit de la promenade tandis que la grosse flèche noire indique le Nord….

Arrivé à la fin de la route qui longe les plages du Lido, il faut maintenant traverser sur des sentiers de bois balisés une étendue végétale et protégée, battue par le vent, la Bora qui souffle à 45km/heure aujourd’hui, pour parvenir à la plage….

Nous atteignons la plage sauvage et protégée également car lieu de nidification d’oiseaux migrateurs, un peu comme sur l’île de Caroman,….

A ma grande surprise, malgré le vent glacial qui souffle sous le soleil, la mer n’est pas formée…. Quelques petits moutons au loin et basta…. Y pas à faire, nous ne sommes pas en Bretagne….

A mon bâbord la digue de San Nicolo’, que j’ai déjà « fotografié » récemment par temps de brume…. Aujourd’hui le temps est clair et la visibilité magnifique…. Nous voyons nettement les deux phares qui délimitent l’entrée de la passe….

Le phare de San Nicolo’ et l’île artificielle en travaux construite à son large…. On confondrait même la digue et l’île….

Le phare de Punta Sabbioni, de l’autre côté de la passe….

Le début de la digue formant un début de boucle, qui nous fait quand même ses deux kilomètres de long…. C’était une des promenades préférées de ma Maman quand elle venait à la plage….

Sur mon tribord, je shoote la plage sauvage en plein contre jour, le soleil est face à moi….

J’avance quelques mètres sur la digue pour shooter avec le soleil un peu plus à ma gauche et retrouver ainsi la couleur  des vagues qui viennent s’échouer sur la plage….

Maintenant, si je me retourne http://parmacieenligne.com/viagra.html complètement, c’est-à-dire vers l’Ouest, avec ce temps clair, on aperçoit très distinctement les Dolomites et ses monts enneigés….

Je zoome à fond !…. L’air de rien, ces montagnes sont à environ 150 voire 200 kms de la lagune…

En avançant au bord de la passe, sur un même cliché nous avons l’entrée de port, la terre ferme en face et les montagnes….

Je me tourne un peu et j’ai San Erasmo….

On pourrait juste se croire au bord d’un lac en Suisse…. Mais non c’est bien la lagune vénitienne….

Je ne résiste pas, comme toujours, à shooter les goélands en plein vol…. Et un….

Et deux…

Un ouvrier qui sort du chantier passe sur son bateau….

Car nous sommes tout près du phénoménal chantier « Moïse » qui devrait sauver Venise des eaux et de l’aqua alta…. En voici l’entrée :

Je m’en retourne par le sentier de San Nicolo’….

Je voulais shooter un nouvel oiseau, mais raté, mon appareil a fait la mise au point sur la branche juste devant, l’oiseau, c’est le petit point bleu fondu juste au-dessus de la branche…. Pas facile à pécho les zoizeaux….

Allez, je me rattrape….

Une “foto” du vaporetto qui fait la navette entre Punta Sabbioni et le Lido….

Et je reprends le chemin de la casa en longeant l’envers du terrain d’atterrissage de l’aéroclub du Lido….

La tour de contrôle des bateaux qui rentre dans la passe, vue par derrière….

Ainsi qu’une dernière vue inhabituelle de l’église de San Nicolo’ et son campanile, côté pile….

Fin de la promenade, je vais rentrer au chaud, à l’abri de ce vent de Nordet….

Claudio Boaretto

Autres articles dans: PROMENADES VIE QUOTIDIENNE Vivre a Venise