Do you want to view the website in English? X

MONTÉE DES EAUX ENTRE MER ET LAGUNE DE VENISE

J’entends dire depuis longtemps que si Venise subit de plus en plus fréquemment la montée des eaux, l’« Aqua Alta », c’est d’une part que Venise s’enfonce, et d’autre part la conséquence indubitable du réchauffement climatique… La preuve en est de la différence actuelle du niveau de la lagune par rapport au siècle dernier…

Je m’inscris en faux devant ces absurdités que les médias nous rabâchent à longueur de temps…

Certes, si d’ici quelques décennies l’humanité ne prend pas les mesures nécessaires et indispensables pour ralentir, voire supprimer, les effets de serres dus à l’industrialisation et à l’utilisation des énergies fossiles, Venise en subira forcement les conséquences, comme, par ailleurs, tout le reste de la planète….

Mais aujourd’hui, tel n’est pas le cas… Il faut savoir que ce ne sont que les INTERVENTIONS HUMAINES, inappropriées, irréfléchies et ne s’embarrassant pas de l’équilibre et de la sauvegarde du microcosme lagunaire, qui sont responsables de la montée des eaux dans la lagune et des « Aque Alte » de plus en plus fréquentes…

Pour confirmer mes dires, je vous livre ci-dessous un excellent document, simple et concis, établi par le « MOVIMENTO VENEZIA VI.V.A. » qui illustre parfaitement mon propos…

Ce document étant écrit dans la langue de Dante, je vais m’efforcer de le traduire dans la langue de Molière, tâche relativement ardue pour votre serviteur parlant la langue Vénitienne et non la langue Toscane… Mais bon, j’ai mes dicos…

laguna002

Contribution à la connaissance et à la discussion « La lagune de Venise, comme elle était, comme elle est »

Le MOUVEMENT VENEZIA VI.V.A. POUR LA CITÉ DE VENISE

laguna003

Les mouvements des marées à l’intérieur de la lagune sont induits de ce qui, dans la mer Adriatique, est causé par :

-L’attraction gravitationnelle exercée sur la Terre par la Lune

-La force centrifuge due à la rotation du système Terre-Lune

-Les aspects morphologiques et les phénomènes astronomiques

laguna004

La mer se hausse par l’effet de la marée montante et se déverse dans la lagune à travers les trois embouchures de port du Lido – Malamocco – Chioggia

laguna005

Puis, quand la marée inverse son cours et que le niveau de la mer commence à descendre, l’eau est rappelée hors de la lagune à travers les mêmes embouchures de port par lesquelles elle était entrée

laguna006

En conditions normales les flux de la marée correspondent aux périodes d’environ 6 heures chacune avec des variations notables, induites par les phases lunaires et les conditions météorologiques

laguna007

Dans cette allée et venue, le niveau de la lagune n’est jamais celui de la mer, l’eau est presque constamment sur un plan incliné : en phase montante le niveau de la mer est plus haut alors qu’en phase descendante se produit le contraire

La valeur de la différence de hauteur est déterminée par la résistance de la lagune à s’opposer au cours de l’eau, constituée par les sections et les tracés des canaux portuaires et du réseau des canaux internes, de la présence de hautfonds et des lais, de la présence de la végétation marine

Chacun de ces éléments peut représenter un obstacle, un étranglement, un ralentissement, un empêchement au libre flux de la marée

laguna008

Jusqu’à la moitié des années 1800, la lagune était celle dessinée par Antonio De Bernardi en 1843 avec les embouchures de port de Treporti, Lido, Malamocco et Chioggia, sans les digues offshore. Ces ports très étroits et peu profonds s’opposaient à la force de la mer. Le reste était fait par la morphologie de la lagune : la mer n’entrait pas sauf dans des conditions particulières

laguna009

De préciser que l’eau de la lagune ne souffrait pas de ce maigre échange : de très grandes prairies de Phanérogames garantissaient l’oxygénation et, en outre, les longues feuilles formaient obstacles à la formation des vagues tandis que les racines empêchaient l’érosion des fonds

laguna010

Phanérogames marines, plantes supérieures avec racines, haut fût en partie souterrain (rhizome), feuilles rubanées, fleurs et graines adaptées à la vie aquatique. Développent un rôle fondamental dans l’oxygénation de l’eau, dans le maintien des sédiments…

…et dans la capacité de dissipation du mouvement des vagues et des courants (jusqu’à 60%). L’entrelacement des racines capture les sédiments et crée une élévation d’environ 1 centimètre par an

laguna011

La lagune était substantiellement un grand hautfond sillonné de canaux naturels. Tout était colonisé par d’énormes prairies de phanérogames.

Ainsi est faite une lagune. Pas un bras de mer, pas une baie, pas un golf : UNE LAGUNE

laguna012

Puis vinrent les digues LAGUNE DE VENISE – Bureau du Génie Civil 1901

Dans la seconde partie du 1800 furent réalisées les digues offshores : d’abord les digues des Alberoni et puis, en 1882, celles du Lido. Dans les années 1900 se firent celles de Chioggia. L’eau dirigée par les digues commence à « creuser » les canaux portuaires

laguna013

La lagune restait substantiellement inaltérée : la Mer, en conditions normales, n’entrait pas et le niveau de l’eau interne était sensiblement inférieur à celui de la Mer

laguna014

Il y avait l’alternance des hautfonds aux parties un peu plus profondes et la fonction anti-vague des phanérogames permettait aux barques très petites de traverser la Lagune même avec des vents soutenus.

Pêcheurs et chasseurs en étaient conscients et rétablissaient les phanérogames quand celles-ci venaient à s’éclaircir.

laguna015

Les images photographiques remontant au début du siècle passé et au siècle précédent semblent prises toutes à marée basse.

En réalité elles représentent le témoignage de la situation interne normale de la Lagune : l’eau en Lagune était constamment basse, beaucoup plus basse qu’en Mer.

laguna016

À partir des années 30, le développement industriel de Marghera, associé à la production et aux postes de travail, comporte le déversement dans la Lagune de fortes pollutions qui tueront les phanérogames.

Les sédiments, plus maintenus par les racines, commenceront à vaguer à chaque sollicitation et à se précipiter dans les canaux qui finiront par s’enterrer.

La marée commence à glisser par laminage au-dessus des hautfonds créant d’ultérieures érosions

Le vent, n’étant plus entravé par les feuilles des phanérogames, est libre de former des ondes toujours plus hautes remettant les sédiments en suspension en un cercle vicieux sans solution, et toujours en cours

laguna017

À LA FIN ARRIVE LE CANAL DES PETROLES

laguna018

laguna019

VOICI LE RESULTAT DES 2 CAUSES UNIES : L’augmentation progressive des hautes marées. (Celles-ci sont celles égales et supérieures à 110cm)

laguna020

Le niveau moyen de l’eau en Lagune, est calculé d’environ 30 cm plus haut que celui de 1897. À ceci ont contribué subsidence et eustatisme, mais la composante fondamentale est vraiment l’inondation plus aisée de la Lagune par la Mer. Le graphique ci-dessous (donc ci-dessus) représente le niveau de la Mer à Venise et à Trieste de 1890 à 2013 avec Venise nettement plus haute. Ce devrait être le contraire

laguna021

Mais telle augmentation n’explique pas la différence substantielle du niveau de la Lagune actuel avec celui d’il y a un siècle

laguna022

Même si nous ajoutons les 30 cm de niveau en plus nous n’arrivons pas à la situation actuelle

laguna023

La morphologie induit notablement sur le niveau des marées.

On peut le comparer même aujourd’hui : dans les différentes zones à l’intérieur de la Lagune, le niveau de l’eau n’est jamais pareil.

Cela dépend substantiellement des caractéristiques physiques des lieux et de leur état de santé environnementale.

La diverse morphologie des lieux et la présence de végétation submergée (phanérogame) conditionne sensiblement la vitesse de l’inondation des diverses zones lagunaires.

Voyons deux relevés précis pour confirmation

laguna024

NIVEAUX DE MAREE ENREGISTRÉS À 21h45 DU 31.01.2014

Les différences de niveau entre la Mer et les embouchures de port et les zones individuelles internes -50 cm mesuré à la Lagune Nord -25 cm à Fusina -24 cm à la Pointe de la Salute

laguna025

À 21h45 DU 31.01.2014

Le niveau de la Lagune Nord était de 50 cm inférieur à celui de la Mer mesuré à l’embouchure du Lido
La Pointe de la Salute mesurait
–24cm Le niveau à Fusina était de 25 cm inférieur à celui de la Mer mesuré à l’embouchure de Malamocco

laguna026

À 24h00 du 2 février 2014 quand la Mer avait rejoint sa hauteur maximum de 115 cm à l’embouchure du port du Lido, 119 cm au port de Malamocco et 117 cm au port de Chioggia, la situation interne de la Lagune était la suivante :

laguna027

Le niveau de la Lagune Nord était de 40 cm inférieur à celui de la Mer mesuré à l’embouchure du Lido
La Pointe de la Salute était à –11cm
Fusina était de 12 cm inférieur à celui de la Mer mesuré à l’embouchure de Malamocco

laguna028

La zone de Fusina est la plus éloignée de la Mer, mais elle est reliée à elle par le Canal des Pétroles, complétement artificiel et en mesure d’apporter avec rapidité de grande masse d’eau.

laguna029

Comparaison entre le tracé du Canal des Pétroles et celui de Treporti.

Le niveau de marée de la zone de Fusina s’égalise à celui de l’Adriatique beaucoup plus rapidement ce qui ne se produit pas dans la Lagune Nord alimentée par un canal très grand mais dessiné par la nature, avec ses anses, ses variations de profondeur et la présence de phanérogames ralentissant le cours de la marée.

laguna030

Voici la comparaison entre le tracé des deux canaux sur une carte de la Magistrature des Eaux de Venise en 2003

laguna031

Comparaison entre les sections des canaux

Section du canal artificiel « des pétroles » Section du canal naturel de Treporti

laguna032

À 80 cm la Place Saint Marc va sous l’eau (en 2014 cela est survenu environ 170 fois)

laguna033

Et à 95 cm le service de navigation ACTV va en crise et la vie de la cité s’en ressent

Plan opérationnel d’intervention sur les services de navigation ACTV en cas d’urgence pour marée haute

(Je vous fais grâce du détail des lignes de vaporetto sachant que certaines sont fractionnées car ne passant plus sous certains ponts, d’autres sont déviées et d’autres suspendues)

laguna034

Le document se termine comme commencé par le logo du Mouvement Venezia VI.V.A pour la Cité de Venise

VI.V.A pour VItale, Virtuosa, Autonoma

 

En conclusion, vous comprenez pourquoi Venise ne s’enfonce pas et que le réchauffement climatique  n’a rien à voir (pour l’instant) avec la montée des eaux dans la cité de Venise.

C’est bien l’intervention humaine avec les pollutions émises par le complexe industriel et pétrochimique de Marghera, la construction des digues offshore aux embouchures de port, le creusement en ligne droite devant l’embouchure de Malamocco du canal des Pétroles (12 de kilomètres de long, 200 mètres de large et 12 mètres de profondeur), qui sont directement responsables de la montée des eaux et de la fréquente répétition de « l’Acqua Alta »…

Claudio Boaretto

Autres articles dans: CURIOSITES Vivre a Venise