Do you want to view the website in English? X

LES GRANDI NAVI à VENISE, 2 PROJETS EN CONCURRENCE

Souvent je vous ai parlé des « Grandi Navi »…

Ces immeubles flottants pénétrant dans la lagune pour rejoindre la gare maritime de Venise en passant par le bassin de Saint Marc, à quelques mètres de la place et du palais des doges, avec tous les dangers et les risques que cela implique, sans parler du déplacement des eaux en profondeur mettant en péril les fondations de la Sérénissime…

01-navi crociera venezia-2

Pour appliquer l’injonction du gouvernement italien visant à empêcher ces grands paquebots d’entrer dans le bassin de « San Marco » plusieurs projets ont vu le jour…

À ce jour, seulement deux projets subsistent…

Je vais tenter de vous les présenter succinctement…

Le premier projet est celui du nouveau maire de Venise, Luigi Brugnaro, en accord avec Paolo Costa, président de l’autorité portuaire de Venise, donc gestionnaire de la gare maritime…

Il s’intitule « TRESSE NUOVO » …

Selon ce projet, les paquebots rentreront dans la lagune par la bouche de port de Malamocco, en empruntant le « Canale dei Petroli » jusqu’à Porto Marghera…
Là ils tourneront à tribord dans le nouveau canal qui devra être creusé, canal qui coupera en deux l’île de Tresse, (
île artificielle créée avec des matériaux divers ; résidus d’excavations, décombres, résidus urbains et industriels) jusqu’au canal « Vittorio Emanuele », parallèle au pont de la Liberté, pour rejoindre la gare maritime…

En rouge, la route actuelle,
En pointillé blanc, la route future…

02-Percorso-Tresse-Nuovo-620x350

Pour ce faire, il faudra creuser ce nouveau canal de 1,2 kilomètres de long, 10,5 mètres de profondeur, large de 90 mètres et de 120 mètres dans la courbe pour que les géants des mers puissent prendre leur virage…

02z-Brugnaro-il-progetto-Tresse-Nuovo-con-il-rendering-del-percoso

Pour creuser, il sera nécessaire d’enlever 2,7 millions de mètres cubes de fonds marins pour un coût de  140 millions d’euros, délai de réalisation 20 mois…

En jaune, le nouveau canal à creuser
En vert, le canal Contorta à creuser, projet de Paolo Costa, abandonné au profit de ce nouveau projet…

03-grandi-navi-percorsi-alternativi-venezia-contorta-tresse-giudecca-550x300

Ce projet n’a pas la faveur des associations environnementales qui craignent que ces nouvelles excavations modifient encore l’équilibre fragile du microcosme lagunaire et apportent encore plus rapidement les « aque alte » (hautes eaux) encerclant le centre historique de Venise…
Qui plus est, les paquebots traverseront toujours la lagune avec tous les risques inhérents à leur passages…

Le second projet s’intitule « VENIS CRUISE 2.0 » …

Il est soutenu par l’ancien maire adjoint de Venise, Cesare De Piccoli, qui fut, entre autres, vice-ministre des infrastructures et des transports, délégué au domaine de la navigation et du transport maritime dans le second gouvernement Prodi…

C’est le projet du port « offshore » à la bouche d’entrée de port du Lido de Venise…
Il prévoit un nouveau terminal de croisière pour l’accostage des grands navires en amont du MoSe dont il n’influerait pas le fonctionnement…

C’est le point rouge dans le graphique précédent, et le petit trait rouge sur la carte ci-dessous…

04-Capture plein écran 26022016 120211

Le nouveau terminal serait constitué par un double quai de 940 mètres de long sur 34 mètres de large, en communication avec le port de refuge à travers une structure de liaison http://www.francemedicale.net pour assurer les services d’urgence avec le continent ;  à sa tête un petit quai pour l’amarrage des bateaux reliant le personnel maritime et de service. La structure de connexion permet le passage des navires à moteur et bateaux (voile) également par l’insertion d’un pont-levis dans la partie centrale de la structure elle-même. 
Les travaux de quai sont entièrement amovibles, en modules préfabriqués en béton construits sur place, transportés flottant et lestés dans les lieux de positionnement…

05-Immagine.progetto-Duferco.2

Je ne vais pas rentrer dans les détails techniques qui n’intéresseraient que les spécialistes, mais il est bon de savoir que tout semble prévu :

« Le nouveau terminal se compose de deux quais, positionnés aux deux grands côtés de la station d’accueil, capables d’offrir des espaces pour cinq grands navires de croisière et une station pour la manutention, le chargement et le déchargement des bagages et des fournitures pour les navires. Dans la partie centrale du ponton, sur sa longueur, est situé une structure qui accueille les services de niveau de route pour l’exploitation du nouveau terminal : bureaux, salles et rafraîchissement pour le personnel, les locaux pour le logement des installations techniques entrepôts pour stockage de fournitures aux navires, envois de fonds et aires de stationnement de véhicules de service aux navires, etc. Au premier étage, est la galerie pour le transit des passagers, équipés de trottoirs roulants et des escaliers et des ascenseurs pour se rendre à la porte à l’étage et les navires de croisière supérieurs à travers les trottoirs roulants. Aux deux des têtes de quai et à la connexion avec le refuge, sont disposés des quais flottants pour l’accostage des moyens nautiques de transfert des passagers à partir du nouveau terminal à l’Maritime, etc. etc. etc. » …
(
traduction automatique littérale d’une infime partie de l’explication du projet)

06-Immagine.nuovo-terminal-crociere-Venice-Cruise-2.0

Le coût estimé des travaux est de 128 millions d’euros pour un délai de 24 mois…

Le transbordement des passagers se fera par des bateaux, genre les « Motonave » de l’ACTV, et aura pour effet de diminuer l’onde globale provoquée par les passages des grands paquebots…

D’après les concepteurs, aucun emploi ne serait perdu, voire ce serait même le contraire…

07-Immagine.logo-Venice-Cruise-2.0

Actuellement, les deux projets sont en examen au ministère des transports et à la commission d’évaluation environnementale…

Autant vous dire qu’en ce moment, il doit y avoir d’âpres luttes d’influence…

Le projet de Brugnaro est-il foncièrement mauvais, le projet de De Piccoli est-il vraiment meilleur, à chacun de se faire une opinion…

Personnellement, je préfère le second projet car il exclut totalement les grands navires de la lagune et supprime tous risques de pollution et d’accident style l’île de Giglio…
Ça ne me gênerait pas d’avoir ce spectacle près de la digue du Lido, l’un de nos lieux de promenade, sachant que la sauvegarde de Venise et de sa lagune sont assurés…
(
notre digue c’est celle en haut à droite) …

08-venis-cruise-2-0

Dans tous les cas, cela vaut mieux que « ça » devant la place « San Marco » …

09-venis

Claudio Boaretto 

Autres articles dans: EVENEMENTS Vivre a Venise