Do you want to view the website in English? X

Le vieil orme

C’est le printemps !
Retour vers mes latitudes natales avec un ciel gris clair.
La forêt. La vraie. Dense. Verte.
Avec de grands et vénérables arbres qui ont vu passer les siècles.
Même si cette toile est un paysage, c’est d’abord un portrait.
Un portrait d’arbre. Encore. Ma première toile à l’acrylique était un saule (quasi tout vert également).
Ma première huile véritablement personnelle est ce vieil orme rescapé de l’histoire et de la graphiose. Un spécimen exceptionnellement robuste, même si sa silhouette porte le poids des ans.
A part les tonalités de brun assez discrètes, on a toute une palette de verts issue du mélange de jaune et d’un seul bleu.
Pour la lumière froide qui baigne le centre du tronc, j’ai juste ajouté du blanc. Tout est vert, donc. D’un même vert plus ou moins http://pharmacie-ed.net/Levitra.html chaud et lumineux ou froid et sombre selon l’endroit ou se trouve la végétation.
Toute la surface est couverte de taches de couleurs contrastées.
La partie basse, le sol ou est ancré l’arbre, est dans l’ensemble d’une tonalité moyenne. En haut, le contraste s’intensifie lorsque l’arbre prend de la hauteur. Les grosses branches qui nous dominent sont à contre-jour de la lumière du ciel. Plus sombres, elles se détachent sur fond plus clair. Cette ramure massive est suspendue dans l’espace au dessus de nous.
Nous sommes d’ailleurs, encore une fois, tout petits. Situés en contrebas dans la pente, notre horizon est à peine à la hauteur du chemin qui court derrière l’arbre. Ce doit être parce que nous saluons bien bas ce géant de la forêt…

Orme-194x300

Dimensions : 100×150 cm – 1450 €
Autres articles dans: Art de Hugo H.