Do you want to view the website in English? X

L’as de pique

J’adore ces ferry-boats, alors il fallait bien leur rendre hommage avant qu’il soient mis à la casse… Je ne dis pas que c’est imminent mais plutôt inexorable. Cette année, on a déjà vu arriver les nouveaux “motonave” et un (seul) ferry géant qui est beaucoup moins pittoresque que celui-ci !

Déjà à Dieue, j’avais le projet de peindre un ferry. J’avais commencé… sur une composition trop statique et avec un bateau trop petit. J’ai naturellement abandonné ce triste essai…
Puis, habitant à Venise, l’envie est revenue à force de fréquenter ces grosses casseroles de la lagune…
Ici, la composition est décentrée et le ferry est vu sous son meilleur angle. Il est relativement grand dans le cadre et l’horizon assez bas met encore en valeur ses mensurations.
Je l’ai intégré dans un paysage de lagune sorti de mon imagination, comme beaucoup de choses sur cette toile, d’ailleurs… Ca participe à l’aspect “cartoon” que je voulais donner à l’ensemble.
La lumière est la première chose que j’ai inventé par rapport à la photo dont je me suis servi pour dessiner le ferry. Une lumière crue sous ce ciel bleu immense, qui donne une ambiance méditerranéenne avec de l’eau très bleue également.
Cette puissante lumière blanche qui vient de la droite, assez bas, frappe de plein fouet le flanc tribord du ferry. Le fort contraste qui en résulte souligne le “vide” au milieu du bateau qui reste sombre.
Comme souvent sur la lagune, les nuages ont l’air d’être tout autour mais pas au dessus de nous. C’est seulement à travers le ventre de l’embarcation qu’on voit un petit bout d’horizon dégagé.
J’avais envie de délirer un peu et de ne pas simplement peindre un ferry qui passe “comme ça bêtement pour rien”…
C’est donc un ferry de pirates : “l’as de pique”.
La peinture est restée d’origine par rapport aux transports urbains de Venise, mais un logo vient signaler son changement d’affectation.
Le pavillon des pirates est hissé haut également.
La présence d’un char Renault de la première guerre mondiale peut également éveiller les soupçons des observateurs perspicaces. Ce petit anachronisme, c’est pour le look, mais aussi pour rendre hommage à Hayao Miyazaki (le “Walt Disney japonais”)…
Et tant qu’on est dans les références pour vieux gosses, on peut signaler la présence d’Albator et de son fidèle Tochiro tout en haut du balcon.
Enfin, les fanions colorés écrivent A. I. U. T.O, ce qui est une petite référence à Porco Rosso (les pirates s’appellent les “Mamma Aiuto” dans ce dessin animé) et c’est également ainsi que j’avais nommé mon équipe de moto pour la course d’endurance au Vigeant… il y a deux ans déjà !

LAsDePique-300x203

Dimensions : 80×100 cm 400 €

Autres articles dans: Art de Hugo H.