Do you want to view the website in English? X

LA VELEZIANA, REGATE DE VOILIERS À VENISE

En ce dimanche 19 octobre 2014, c’est la « Veleziana », contraction des mots « Vele » voile, et « Veneziana », vénitienne… Régate annuelle de voiliers de 5 à 25 mètres… Quoique sur un même parcours mais tout le monde ne jouant dans la même cour vu les différences de tailles, cette régate est divisée en 12 catégories, la catégorie reine étant celle des « Supermaxi » de 25 mètres…

Sur la ligne de départ en « Alto Mare », en Haute mer, 152 voiliers !… Arrivée devant le bassin de « San Marco » avec passage obligé depuis la haute mer, par la passe de port de San Nicolò au Lido, entrée principale de la lagune vénitienne…

Nous profitons de la présence de nos deux amies de France, Cécile et Nathalie, pour aller voir l’arrivée de ces beaux voiliers…

Nous nous installons dans un endroit stratégique, juste après l’entrée de la passe où les voiliers défileront obligatoirement devant nous, devant le fort de « Sant ’Andrea »…

01

Notre petite équipe, de gauche à droite, Cécile, Nathalie et Evelyne…

02

Le temps passe, bientôt une heure que nous sommes assis sur le quai et pas une voile à l’horizon… Pour tromper l’attente, je flashe les « Gabbiani Reale »…

03

04

Une décision s’impose, nous laissons tomber le côté lagune et partons côté Adriatique pour tenter de voir où en sont les bateaux arrivant de « l’Alto Mare »… Pour ce faire, il faut aller tout au nord de l’île, traverser la végétation, longer la plage sauvage, et se taper au moins une borne sur la digue de « San Nicolò »… Nous ne sommes pas arrivés, mais nous sommes partis…

Première étape,il faut traverser sur des sentiers de bois balisés une étendue végétale et protégée… Evelyne indique à nos invitées que la plage se trouve après ce tapis de mousse, de végétation envahissante typique aux dunes et aux étendues sableuses des bords de mer… (Foto Nathalie)…

05

Nous voici sur la plage, enfin, nous voyons « l’armada » à l’horizon…

09

Certaines voiles sont déjà bien avancées et ont franchi un bon tiers de la digue de 2 kilomètres de long…

07

Nous voici repartis, au pas de marche, le long de la plage sauvage pour rejoindre la digue …

08

Plus qu’un petit kilomètre à parcourir sur la digue pour être bien placé…

09

Deux voiles mènent la régate, je cours presque pour les prendre dans mon objectif avant qu’elles n’aient doublé la passe…

10

J’arrive juste à temps pour à prendre le premier des bateaux de tête, bien qu’étant encore devant les grillages des travaux du MoSe….

C’est « Idusa Brinmarshop », voilier de 25 mètres dans la catégorie « Supermaxi »…

11

J’avance encore un peu et trouve mon poste d’observation à l’endroit où la digue de « San Nicolò » forme une courbe… «L’Idusa Brinmarshop » vu de l’arrière…

11B

Il est immédiatement suivi par « Pendragon Alilaguna » qui passe devant la balise bâbord d’entrée de la passe…

12

Assis sur les cailloux en pierre d’Istrie protégeant la digue, nous pouvons contempler l’armada lancée à la poursuite des bateaux de tête…

14

Le troisième de la régate, « l’Ancilla Domini Prosecco » qui passe devant la balise… 

15

Gros plan sur la balise bâbord, cylindre rouge avec tous ses appareils techniques, électroniques, météorologiques et solaires, protégés par quatre « Bricole »… (Foto Nathalie)…

15B

« Prosecco » quel joli nom de sponsor, c’est le champagne des vénitiens !…

16

Pour les voileux du coin qui sont intéressés par la régate voici les résultats des 3 premiers dans chaque catégorie…

Nous remarquerons qu’entre le passage devant la digue de « San Nicolò » et l’arrivée devant le bassin de « San Marco », « Pendragon Alilaguna » a doublé et piqué la première place à « Idusa Brinmarshop »…

Categoria Supermaxi

  1. Pendragon Alilaguna, Fabio Sacco
  2. Idusa Brinmarshop, Montefusco Sailing Project
  3. Ancilla Domini Prosecco DOC, Mauro Pelaschier

Categoria 0

  1. Fanatic, Pierluigi Peresson
  2. Walidada, Jonathan Todhunter
  3. Linea d’ombra, Ilaria Fabbri

Categoria 1

  1. Illyteca, Marino Quaiat
  2. Margherita, Pietro Burello
  3. Alter Ego, Alberto Illotti

Categoria 2

  1. Gecko Electrolight, Francesco Martina
  2. Boé, Ugo Campaner
  3. Kala Nag, Race&Cruise

Categoria 3

  1. Hector X, Massimo Filippi
  2. Demon X, Borgatello Lombardo
  3. Gaucho “Bagigia”, Roberto Tiozzo

Categoria 4

  1. LSD, Giorgio Chersano
  2. Strafantone, Roberto Ferro
  3. Croce del Sud, Silvano Minello

Categoria 5

  1. Adriatica, Piero Paniccia
  2. Baraimbo, Franco Deganutti
  3. Farmacia Boschetti, Alessio D’Avanzo

Categoria 6

  1. Ciao, Andrea Luppi
  2. Pequena, Alberto Girardello
  3. Lasse Maja, Gian Franco Marzocchi

Categoria 7

  1. Boomerang, Nicolò Scarpa
  2. Arkanoé, Sergio Caramel
  3. Break Wind, Paolo Rossetti

Categoria 8

  1. Oca Gialla, Andrea Scarpa
  2. Silia, Fabio Gherardi
  3. Amalia, Alberto Belli

Categoria 9

  1. Mago Merlino, Luca Tenderini
  2. Alpa 550 CDVM, Federico Frasson
  3. Meteor 2, AVL

Categoria 10

  1. Duvetica 210, Paolo Trevisanato
  2. Duvetica 210, Mauro Padoan
  3. Duvetica 210, Giacomo Barbaro

L’armada se rapproche…

17

Lentement…

18

Lentement car, en entrant dans la passe, les bateaux subissent un « mollissement » soudain du vent causé par les obstacles au « Noroit » de la presqu’ile de « Punta Sabbioni » et au « Sudet » de l’île du Lido… En outre, nous sommes en marée descendante, l’armada se retrouve donc avec un fort courant contraire, si bien que les voiliers passent devant nous à une moyenne de 6 à 7 nœuds à tout casser… Ce qui ne les empêche pas de « se tirer la bourre »…

20

19

21

Et nous laisse le temps de gentiment les « fotografier »… (Foto Nathalie)

22

Nous sommes très bien installés sur les pierres d’Istrie de la digue et sous un joli soleil d’octobre….
Evelyne (
Foto Nathalie)…

22B

Nathalie et Cécile, à ne pas confondre avec Cécile et Nathalie…

23

Gros plans de notre petite équipe :

D’abord sur Cécile…
Musicienne, auteur-compositeur-interprète, des chansons dans un style un peu « jazzy », un peu « bluesy », un timbre de voix qui par moment me fait penser à Mireille (et aux heures que j’ai vécues autrefois dans son « petit conservatoire »)… Mais Cécile, c’est un style beaucoup plus « Rock-and-Roll », heureusement !… Nous avons passé quelques excellentes soirées, guitares en main… Elle « traque » un peu car elle donne un concert le lendemain de sa rentrée en France, dans 5 jours…

24

Sa sœur, Nathalie,
qui fut ma plus précieuse collaboratrice lorsque j’officiais comme directeur des « Affaires Culturelles et de la Mémoire » de la Ville de Verdun, fonction où elle me succéda avec bonheur, l’élève surpassant le maitre… Malheureusement, elle fut évincée quelques années plus tard suite aux basses manœuvres de quelques petits fonctionnaires territoriaux jaloux et corrompus… J’en tiens rigueur à l’ancien maire de Verdun, Arsène Lux, de s’être laissé aveuglé et pris cette lamentable décision…

25

Enfin Evelyne, ma douce compagne qui toujours me suit dans mes extravagances, dans mes fêtes, dans mes aventures, dans mes randonnées, en bateau sur la lagune, ou en moto dans les traversées des déserts de l’Ouest américain, ou sur les routes sinueuses et enneigées des Préalpes autrichiennes, ou les chemins mal carrossés de Croatie… Que ne ferais-je avec toi, mon cœur…

26

Mais revenons-en à nos bateaux, sous la surveillance des « Carabinieri »…

26b

Le gros de la flottille arrive maintenant sur nous…

27

Toutes voiles et spis dehors…

29

Un vrai festival…

30

Nous avons là un voilier « XL », suivi par un « XS », puis un « L » et un « M »…

31

Quelle jolie et étrange régate où les voiliers de 5 mètres tutoient les voiliers de 25 mètres…

32

Une voile plus expressive que d’autres…

33

Un spectacle dont nous ne nous lassons guère…

34

35

36

Encore une jolie journée entre mer et soleil, à ranger soigneusement dans nos mémoires…

37

Claudio Boaretto

Autres articles dans: EVENEMENTS Vivre a Venise