Do you want to view the website in English? X

JOUR DE LESSIVE DANS LE SESTIERE DE CASTELLO A VENISE

Si vous passez dans le sestiere de «Castello» à Venise, le dimanche, entre la «Fondamenta Sant’ Anna» et la «Fondamenta San Isepo», c’est le jour de la lessive, comme en témoigne, en ce dimanche 6 avril, la calle «Correra»….

La calle «Correra», c’était  la calle où demeuraient mes grands-parents, où vit aujourd’hui ma cousine germaine…. Vous reconnaîtrez facilement ses fenêtres avec ses fleurs et ses décorations originales….

C’est elle-même qui a fabriqué et peints à la main toutes ces petites «déco» sympatoches en bois….

Et l’avertissement au passant que je vous traduis :

«ATTENTION AU CHAT»
«j’ai l’air tranquille»
«MAIS JE SUIS UN FAUVE»

Je dirais même que l’avertissement est en dessous de la vérité, car le chat de la maison, Momoï, est un vrai Soriano qui passe son temps à chercher la baston…. Et quand, jour extrêmement rare, il vient vous faire pate de velours pour réclamer quelque chose, il oublie de rentrer les griffes !…. Bonjour les dégâts !…. D’ailleurs quand sa maitresse le prend dans ses bras, elle fait toujours bien attention à tenir les pattes avant de ce fauve incontrôlable….

Mais ma cousine, en bonne vénitienne, c’est une maman chat…. La maison d’en face, il y a trou, comme soupirail  au niveau du sol…. Et quoi kiya dedans ?….

Une vieille chatte blanche presque sourde, la copine du Momoï…. Il a fallu que ma cousine installe un petit panier dans le trou pour que la chatte soit plus à son aise…. Irrécupérable la cousine….

Laissons les chats http://www.francemedicale.net/viagra/ pour revenir à nos moutons ; je disais le dimanche  jour de lessive, comme nous le constatons à «Secco Marina», une des calle principales du quartier…

Tous les jours nous voyons plus ou moins du linge séchant sur les fils, mais le dimanche c’est le festival des draps, des serviettes, des pantalons, des chaussettes, j’en passe et des meilleures….

On se promène à l’ombre du linge et dans les odeurs, non désagréables, de lessives embaumant les ruelles…. Les promeneuses : de gauche à droite, Evelyne ma compagne, Marina une amie de toujours, Stefania la cousine aux chats, et la maman de Marina promenant ses 93 printemps…

Ah !…. encore des chats au passage, on ne les trouve plus dans les rues mais ils sont encore bien présents chez l’habitant….

Toutes les petites calle perpendiculaires à «Secco Marina» sont pavoisées….

Si tu veux connaitre les «dessous» de ton voisin ou de ta voisine, c’est le moment d’en profiter….

Même la corte «Rio terrà del Fornèr», malgré sa largeur, n’échappe pas à la règle….

Jusqu’au pont de «San Isepo»….

Alors pour les « fotografs » traquant les prises de vues typiques des quartiers populaires de Venise, n’oubliez pas, le jour à retenir : c’est le dimanche !….

La «Domenega» comme on dit ici, «Cio» !….
(«Cio», qui se prononce «Tcho», est une interjection typiquement vénitienne qui ponctue toutes les fins de phrases, comme pour confirmer ses dires, nous pourrions traduire par « évidemment »)….

Claudio Boaretto, Cio !


Autres articles dans: VIE QUOTIDIENNE Vivre a Venise