Do you want to view the website in English? X

« FRÈRES ENNEMIS » À LA MOSTRA DE VENISE

Samedi 1er aout, en route pour le second film francophone de la Mostra : « Frères ennemis » de David Oelhoffen…

0-freres ennemis

La séance est tardive, 22h15, toute la journée l’orage a grondé nous gratifiant de nombreuses et violentes averses…
Si bien qu’une petite demi-heure avant l’arrivée des artistes, des hommes courageux, armés de raclettes et de machines, tentent encore de réduire toutes les eaux accumulées sur le tapis rouge fort imprégné…

1-DSC_3045-20

Autant vous dire que les mannequins et autres playmates ne sont pas au rendez-vous ce soir…

Pourtant il en est une, pour le moins inattendue qui apparaît devant nous…

2

Surprise ! …
Vous l’avez reconnue, Françoise Nyssen, la ministre française de la culture !…

3-DSC_3070-45-PS

Sortant des automobiles, voici qu’arrive le principal trio d’acteurs de ce film…

4-DSC_3099-74-PS

Zoom…

5-DSC_3127-102-PS

Un par un la pose obligatoire pour les « fotografs » …

Sofiane Zermani…

06-DSC_3230-205-PS

Rappeur français né à Saint-Denis dans le 9 cube, cité de mon adolescence…

Portrait classique…

07-DSC_3235-210-PS

Portrait plus cool…

08-DSC_3159-134-PS

Reda Kateb, acteur français qui cumule déjà les distinctions dont 2 césars, en 2015 et 2018…

9-DSC_3170-145-PS

Un habitué de la Mostra, je le shoote pour la 3ème année consécutive…

Portrait classique…

10-DSC_3175-150-PS

Portrait plus cool…

11a-DSC_3153-128-PS

Matthias Schoenaerts, célèbre acteur belge…

11b-DSC_3205-180-PS

Entre autres récompenses et nominations, il obtient un césar en 2013…

Portrait classique…

12a-DSC_3149-124-PS

Portrait plus cool…

12b-DSC_3221-196-PS

Enfin, David Oelhoffen, le réalisateur…
Nominés à plusieurs reprises, Frères Ennemis est son 7ème film en tant que réalisateur…

13-DSC_3291-266-PS

Portrait classique…

14-DSC_3278-253-PS

Allez, on se déride un peu…
15a-DSC_3296-271-PS

Tapis rouge et humide terminé, je rentre en salle…

Dans le hall je suis sur le passage de la ministre de la culture…
Je me permets de l’apostropher en français :

« Un petit sourire pour le photographe, s’il vous plait Madame le Ministre ? » …

Du coup elle s’arrête et pose pour moi…
Sympa la ministre…

15b-DSC_3301-276-PS

En « Sala Granda » les artistes s’assoient à leurs places respectives…

16-DSC_3336-311-PS

Mais pas pour longtemps car la voix off les présente au public…

Sofiane Zermani…

17-DSC_3343-318-PS

Reda Kateb…

18-DSC_3351-326-PS

Matthias Schoenaerts…

19-DSC_3358-333-PS

Puis, acclamations pour David Oelhoffen, le réalisteur…

DSC_3369-344-PS

Extinctions des projecteurs le film commence…

Synopsis :
« Manuel et Driss ont grandi comme deux frères inséparables dans la même cité. Mais aujourd’hui tout les oppose. Manuel (Matthias Schoenaerts) est à la tête d’un trafic de drogue, alors que Driss (Reda Kateb) est devenu flic. Quand celui-ci est promu aux Stups, son retour bouleverse les équilibres et met Manuel en danger. »

20-freres ennemis

Ce que l’on en dit dans les sites cinéphiles à propos de l’écriture du scénario :

« David Oelhoffen a cherché à filmer la banlieue telle qu’il la ressent et loin des fantasmes, tout comme la vie policière et criminelle. Le réalisateur ne voulait par ailleurs pas reproduire des choses qu’il avait vues dans d’autres films. Il explique : “C’est un cadre qu’on s’est fixé dès le départ avec Marc du Pontavice, le producteur du film. Pas plus que moi, il n’a de goût particulier pour le polar. La seule façon de faire exister notre film dans ce genre désormais difficile à financer au cinéma, était de veiller constamment à sa singularité. A l’écriture, avec l’aide de Jeanne Aptekman, qui a coscénarisé le film, nous avons ensuite essayé d’apporter à ces personnages, qu’ils soient simples banlieusards, trafiquants de drogue ou policiers, les mêmes nuances et la même complexité que dans n’importe quel drame. Les conflits intimes, politiques, familiaux se cristallisent sans doute d’une façon différente dans les quartiers favorisés ou dans les cités, mais ils ont partout la même richesse. J’essaie dans chacun de mes films de ne pas les simplifier.” » …

Mon humble avis, un film très énergique, bien rythmé, avec sa part de violences, de sueurs et de peurs…
Dans une ambiance de cité de banlieue, un bon polar servi par de remarquables acteurs…
Il se laisse plaisamment regarder et on ne risque pas de s’endormir…

Les lumières reviennent, c’est le moment des applaudissements…
Les protagonistes du film sont debout le sourire aux lèvres…

21-DSC_3386-361-PS

Je vais tenter de les prendre un par un avec la banane…

Mathieu…

22-DSC_3430-405-PS

Reda…

23-DSC_3436-411-PS

Sofiane…

24-DSC_3440-415-PS

Et Olivier…

25-DSC_3469-444-PS

La ministre semble fan…

26-DSC_3448-423-PS

Le réalisateur salue le public…

27-DSC_3502-477-PS

Un beau succès…

28-DSC_3510-485-PS

Sortie sur les écrans français le 3 octobre 2018…
Claudio Boaretto

Autres articles dans: EVENEMENTS