Do you want to view the website in English? X

EXPOSITION MARC QUINN à VENEZIA

Sur l’île de San Giorgio Maggiore, depuis le 29 mai et jusqu’au 29 septembre 2013, il est possible de visiter la magnifique exposition de l’artiste britannique MARC QUINN….

Vous trouverez une biographie et une analyse détaillée des œuvres de l’artiste sur le site de « Artbios » que je vous invite à consulter :  http://artbios.net/29-fr.html

Quand nous passons en vaporetto devant le bassin de San Marco ou à pied sur la rive des Schiavoni, devant l’église et le campanile de San Giorgio, la reproduction monumentale et gonflable de la statue de « Allison Lapper » attire le regard….

Et nous incite à traverser le bras de lagune pour voir cela d’un peu plus près….

Pour ceux qui lisent l’italien ci-dessous le « cartello » explicatif :

C’est la version gonflable, haute de 11 mètres, de l’œuvre monumentale en marbre de Marc Quin « Alison Lapper Pregnant », portrait de l’handicapée Alison Lapper, installée à Trafalgar Square à Londres et pièce maitresse exposée pour la cérémonie d’ouverture des jeux paralympiques de Londres, etc »…..

Nous avons adoré cette exposition…. La visite commence….

Sur le quai, d’énormes coquillages en bronze, comme si la lagune les avait échoués sur la rive, près des voiliers amarrés…..

Pour Marc Quinn, ces coquillages représentent l’origine de la sculpture….

On ne se lasse pas de les admirer, de les contourner, de les « fotografier »….

Dans ce contexte maritime, c’est tout indiqué….

Au bout du quai, l’œuvre « Sauvages Rives du Désir », reconstitution de l’orchidée papillon….

Le profil verso…. L’orchidée en bronze a été coulée et peinte avec 18 couches colorées….

Voilà pour cette première partie extérieure, dans ce cadre magnifique, face au palais ducal….

Au bout du quai, une petite rampe en bois nous fait entrer à l’intérieur de l’exposition…..

Dans la première salle, les statues en marbre nous accueillent….

La première d’entre-elles représente Chelsea Charms, célèbre stripteaseuse à forte poitrine….

Vous mentirais-je si je vous disais qu’elle me fait penser à une ancienne bonne copine ?…. Non! je ne  vous donnerai pas son numéro de téléphone….

« Quinn s’intéresse au corps humain et tout particulièrement aux corps d’individus nés avec des déficiences de naissance ou défigurés dans des accidents produisant plusieurs sculptures sur ce thème »….

Ces sculptures en marbre interpellent et ne peuvent laisser indifférent….

Je suis impressionné par ces œuvres dramatiquement belles….

Parfois surprenantes, voir cet homme enceinte, Thomas Beatie…. « Cette statue continue de repousser les limites de la manière dont le public perçoit la grossesse et la maternité, représentant le premier homme transsexuel à tomber enceinte et à accoucher légalement »….

Que dire aussi de ce couple de splendides statues de bronze qui ne peuvent laisser indifférents…. «Buck & Allanah»….

Peintures, une série de tableau représentant la chair, « Flesh painting »…..

« Dualisme entre beauté et répulsion »…..


Et ce tableau choc, « La voie de toute chair » le modèle, Lara Stone, enceinte sur fond de viande persillée…..

Déstructuration du corps humain : l’œuvre s’intitule :« Étymologie de la Morphologie »…. (Je ne voulais pas omettre non plus le paysage vénitien derrière la vitre….)

Huiles sur toile, aquatiques…..

Buste de femme chat…. Une vraie tigresse….

Et voici une des œuvres les plus fameuses de Marc Quinn, « Self »

Son autoportrait, sculpture réalisée avec 4,5 litres de son sang congelé….

Obligation de conserver l’œuvre dans un appareil réfrigérant gardant la température à moins 18°…. (Malheureusement, dans la vitre se reflètent mes mollet de coq, pas pu faire autrement)….

« La vie respire le souffle »

La vue de l’intérieur d’un crâne humain inciterait le sujet à la réflexion, on retrouve ce thème sur d’autres statues….


Un champignon atomique sous le regard énigmatique des mappemondes-pupilles…. …. L’œil de Moscou ou de Washington ?….

« Zombie-boy »….


Trois statues de bronze encapuchonnées, encore abîmées dans la contemplation du crâne humain….

Celle-ci s’appelle « Un moment de clarté »…..

Au milieu de ces 3 personnages, un tableau : « autoportrait à la capuche »….

« Vice comme objet de vertu»….

Sculpture en béton, toujours encapuchonnée….

Au plafond, comme un trafic aérien intense, sculpture en aluminium de grande envergure, intitulée «The Sound of silence»….

« à la fois explosive, violente, encore suspendue dans le silence, les fonctions de la sculpture comme un instantané d’une catastrophe en sourdine »….

En extérieur, côté jardin, une suite de 8 statues de marbre intitulée « Evolution »….

Chaque statue représente une étape de la croissance de l’embryon humain, vues par Quinn…. La sensibilité féminine de ma compagne n’a pas supporté la vue de ces statues….

Personnellement, j’ai trouvé certaines très amusantes….

Dernière oeuvre : un bloc de marbre sur le bord de la rive, comme érodé par les flots….

Je terminerai sur ce marbre  se mariant si bien à l’ambiance lagunaire vénitienne….

Pour en savoir plus sur Marc Quinn, n’hésitez pas à vous reporter au lien du début de ce reportage….

Si vous passez par Venise avant la fin septembre, ne ratez pas cette superbe expo, qui plus est gratuite….

Claudio Boaretto

Autres articles dans: MUSEES ET EXPOS Vivre a Venise