Do you want to view the website in English? X

BROUILLARD ET MAREES BASSES DANS LA LAGUNE DE VENISE

Depuis le début de l’année le « Caigo » (le brouillard) règne sur la lagune et, à l’inverse de « l’Aqua Alta », se sont succédées plusieurs marées très basses, le record étant au 5 janvier avec un niveau de -0,59 mètres… Nous voyons alors par transparence le fond des canaux d’où les poissons se sont échappés pour rejoindre des eaux plus profondes t plus chaudes…

Ce lundi 19 janvier à 16h15, nous sommes à moins 0,40 mètres… L’occasion de prendre quelques « foto » le long des quais de la lagune sud…

Par temps clair un soir d’été…

01

Aujourd’hui, par brouillard et marée trop basse…

02

Les bateaux ne peuvent plus accoster aux pontons…

03

Ne restent que quelques centimètres d’eau aux pieds des pals, juste pour que le « fotograf » puisse capter les reflets…

04

Apparaissent les parties des pieux de soutenance des pontons, normalement submergées…

05

Où s’accrochent coquillages, moules et huitres sauvages…

06

Les installations pour descendre de son « posto barca » (place d’amarrage) à son bateau deviennent inutiles…

07

08

Certaines barques sont même ancrées à distance…

09

Des parcelles de prairies sous-marines couvrant les fonds lagunaires se révèlent à l’air libre…

10

Les phanérogames ont envahi la barque sombrée depuis longtemps…

11

Mais le plus spectaculaire est d’apercevoir ces filets de pêche, normalement cachés par les eaux, qui forment un barrage depuis la berge…

12

Se terminant par deux ailes finissant par des nasses pour capturer le poisson…

13

En voici une autre où l’on voit très bien l’architecture du piège…

14

En vénitien on appele cela un traturo ou un cogolèto…

15

Encore une autre, superbes installations…

16

Et cet autre, plus grande encore…

16b

Zoom, nous distinguons les trois nasses traditionnelles..

17

Par marée normale, nous verrions à peine les pals dépasser de l’eau…

Gros plan sur la nasse de droite et la nasse centrale

18

Gros plan sur la « cogolaria » de gauche…
Pauvre petit poisson, aucune chance, aucune issue lorsqu’il pénètre à l’intérieur de ce piège diabolique…19

Je termine ce reportage par le reflet des pins maritimes sur les quelques centimètres d’eau transparente subsistant au bord du quai…
Un peu de douceur dans ce monde de brutes…

20

Claudio Boaretto

Autres articles dans: CURIOSITES Vivre a Venise