Do you want to view the website in English? X

« LES ESTIVANTS » À LA MOSTRA DE VENISE

Mercredi 5 septembre 2018, nous allons voir le film de Valérie Bruni-Tedeschi « Les estivants » …
Préalable habituel, le défilé sur le tapis rouge…

Helena Antonio…

1-DSC_4590-PS

Actrice italienne née à Côme…

2-DSC_4577-PS

Marco Oliva…

3-DSC_4598-PS

Journaliste et rédacteur en chef de Telelombardia…

4-DSC_4600-PS

Anna Ferraioli Ravel…

5-DSC_4624-PS

Actrice italienne née à Salerne…

6-DSC_4631-PS

Les Ladyvette…

7-DSC_4657-PS

Groupe de chanteuses italiennes, musique swing…

8-DSC_4661-PS

Elles ont d’ailleurs poussé la chansonnette sur le Red Carpet…

9-DSC_4664-PS

Alice Campello…

10-DSC_4706-PS

Mannequin italien et fashion blogger…

11-DSC_4695-PS

Je ne montre pas tout le défilé pour ne pas lasser…
Un petit instant de répit avant l’arrivée des protagonistes du film…

Il est 22h10 et je shoote l’entrée du « Palazzo del Cinema » …

12bis-DSC_4711-PS

Mais arrivent les acteurs…

En blanc, Jenny Bellay, actrice française aux 44 ans de carrière et, en rouge, Marisa Borini, pianiste et actrice italienne, mère de Valérie Bruni-Tedeschi et de Carla Bruni…

Je ne sais pas quel âge vénérable a atteint Jenny Bellay mais Marisa Borini porte allégrement ses 88 ans…

13-DSC_4725-PS

Yolande Moreau, Bruno Raffaelli et Noémie Lvovsky…

14-DSC_4741-PS

Focus sur Yolande que j’adore…

15-DSC_4749-PS

Voici la réalisatrice, Valérie Bruni-Tedeschi et sa fille, Oumy Bruni-Tedeschi Garrel…

16-DSC_4768-PS

Avec Riccardo Scamarcio et Valeria Golino…

17-DSC_4777-PS

Le trio…

18-DSC_4786-PS

Le duo…

19-DSC_4826-PS

Valeria Golino en solo…

20-DSC_4790-PS

Actrice, réalisatrice et productrice italienne, née à Naples…

21-DSC_4837-PS

En solo également, la seconde Valeria…

22-DSC_4849-PS

Actrice franco-italienne bien connue en France comme en Italie, scénariste et réalisatrice…

Elle a décroché un césar en 1994…

23-DSC_4852-PS

Les deux Valeria saluent le public…

24-DSC_4855-PS

Okay pour les selfies et les autographes…

25-DSC_4860-PS

Dans le hall du Palazzo del Cinema, la « foto » traditionnelle devant l’effigie du Lion d’Or…

26-DSC_4878-PS

Avant qu’elle ne rejoigne la salle, j’aborde Yolande Moreau…Avec un grand sourire, elle pose pour moi…
Adorable Yolande…

27-DSC_4882-PS

Le premier rang du balcon étant annexé par l’équipe du film, la présentation va commencer…

28-DSC_4890-PS

Pour une fois, l’équipe du film étant presque complète, sauf que Pierre Arditi brille par son absence, nous avons même des acteurs au second rang du balcon…

Stefano Cassetti…

29-DSC_4895-PS

Jenny Bellay…

30-DSC_4903-PS

Marisa Borini…

31-DSC_4907-PS

Yolande Moreau…

32-DSC_4918-PS

Bruno Rafaelli…

33-DSC_4939-PS

Noémie Lvovsky…

33-DSC_4938-PS

Valeria Golino…

34-DSC_4951-PS

Et la réalisatrice, Valeria Bruni-Tedeschi…

35a-DSC_4977-PS

Début de la projection…

Synopsis :

« Une grande et belle propriété sur la Côte d’Azur. Un endroit qui semble hors du temps et protégé du monde. Anna (Valérie Bruni Tedeschi) arrive avec sa fille pour quelques jours de vacances. Au milieu de sa famille, de leurs amis, et des employés, Anna doit gérer sa rupture toute fraîche et l’écriture de son prochain film.

35b-les-estivants

Derrière les rires, les colères, les secrets, naissent des rapports de dominations, des peurs et des désirs. Chacun se bouche les oreilles aux bruits du monde et doit se débrouiller avec le mystère de sa propre existence. »

Mon humble avis ? …
Je préfère laisser la parole aux cinéphiles que je rejoins dans leur analyse et qui en parlent mieux de moi :

« Valérie Bruni Tedeschi revient dire quelque chose d’elle-même et du monde qu’elle connait ou qu’elle a connu avec un film qui s’ouvre avec un rythme et une efficacité notable…

 Peu de réalisateurs ont pu dire avec cette immédiateté et cette vraisemblance le moment dans lequel la relation est rompue au sein d’un couple. C’est le prologue du film car alors l’histoire, divisée en actes et en épilogue, se déplace dans la Villa en bord de mer où l’actrice principale (la réalisatrice elle-même) tente de faire le point avec ce qui lui est arrivé.

35c-LES-ESTIVANTS-Photo-1-1920x817

Ici, les histoires se multiplient et nous sentons l’intention sincère de raconter une multiplicité de solitudes qui tentent de s’agripper à des bouées d’espérance ou qui continuent de nager pour ne pas se noyer ».

La morale du film pourrait se résumer ainsi :

« Tout le monde est fondamentalement seul sur le théâtre de la vie dans sa vision de ce microcosme dans lequel, soit en haut (les «riches»), soit en  bas (les employés,) on se confronte à des problèmes analogues, même si on cherche à réagir avec des stratégies différentes. »…

La lumière revient dans la salle, les artistes se lèvent…

36-DSC_4995-PS

Ils applaudissent le public qui les applaudit…

37-DSC_5013-PS

Ainsi que leurs partenaires…

38-DSC_5018-PS

J’en profite pour tirer quelques portraits sur le vif…
Valeria…

39-DSC_5023-PS

L’autre Valeria…

40-DSC_5028-PS

Yolande…

41-DSC_5030-PS

Yolande et Bruno…

42-DSC_5036-PS

La maman de Valeria B-T…

DSC_5053-PS

Yolande encore avec Noémie…

44-DSC_5060-PS

Et sur ces embrassades se termine ce reportage illustré sur « Les estivants » …

45-DSC_5041-PS

Sortie en salle le 26 décembre 2018…

Claudio Boaretto

Autres articles dans: EVENEMENTS